L’entrée de David Layani au board est un non-évênement. Je ne comprends même pas pourquoi elle est discutée sur les réseaux sociaux [Brève-blog]

 

Tout d’abord gardons à l’esprit qu’il s’agit à ce stade seulement d’une annonce BFM et il n’y a eu aucun communiqué d’Atos.

Ensuite Jean-Pierre Mustier avait accepté depuis longtemps un siège au board et il était évident que ce siège irait à David Layani. Quand je dis « non-évênement » c’est pas sur la personne de David Layani, mais sur le siège en lui-même bien entendu.

Mustier avait envoyé une fin de non-recevoir pour les 3 sièges demandés et se déclarait également opposé à deux sièges à ce niveau de 11.4% et avait invité David Layani à monter entre 13 et 14% pour avoir son deuxième siège.

C’était David Layani qui avait refusé ce siège car son acceptation validait le fait que 11.4% = 1 siège et pas plus, même dans un actionnariat ultra-dispersé, et ça créait donc une jurisprudence interne à la gouvernance d’Atoc.

C’était donc une espèce de bras de fer qui se jouait entre les deux hommes depuis 15 jours et qui s’est soldé par un compromis un peu bartard, par l’entrée d’un administrateur indépendant, non salarié de Onepoint, mais à priori selon BFM, très proche de David Layani.

De son côté, Onepoint avait déclaré que cette fin de non-recevoir était temporaire et que les discussions se poursuivaient sereinement pour l’entrée de Onepoint. C’était donc un secret de Polichinelle que David Layani allait entrer au board. J’avais pu échanger avec lui à ce sujet  il y a quelques mois et il n’avait jamais fait secret que c’était son souhait.

Maintenant, pour que ces deux sièges au board se transforme en un réel pouvoir, et interférer les décisions, il faudrait qu’il rallie à sa cause 5 des 11 administrateurs « non-Onepoint », ce qui serait une gageure.

L’intérêt pour lui est qu’il va avoir accès à un certain nombre d’informations privilégiées et que en cas de démission, révocation ou décès de Jean-Pierre Mustier, il serait en situation de se présenter à la présidence d’Atos. C’est ce point là qui est le plus important pour lui.

En ce qui concerne le cours de bourse, je ne vois pas l’influence que cela pourrait avoir. Il y a une rumeur de marché qui a circulé hier et que je ne veux pas commenter tellement elle est ubuesque et irréaliste, ce serait que les banques abandonneraient 50% de leur créance en échange de la sécurisation de la créance contre du collatéral. Or c’est selon moi impossible et j’ai intérogé des spécialistes à ce sujet qui m’ont tous dit la même chose.

Les banques n’abandonneront jamais autant et sans que les obligataires abandonnent à minima autant qu’eux, si ce n’est beaucoup plus vu que les obligations sont déjà décotées.

====

Restez automatiquement averti à chaque nouvel article du blog, au rythme maximal de 3 fois par semaine. Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER. Cliquez ici. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Nous utilisons un pluggin officiel WordPress agréé CNIL.

 

 

Be the first to comment on "L’entrée de David Layani au board est un non-évênement. Je ne comprends même pas pourquoi elle est discutée sur les réseaux sociaux [Brève-blog]"

Leave a comment