RÉSULTATS DÉFINITIFS des élections du CSE groupe ATOS – Désaveu pour Alia IASSAMEN qui après 4 ans de mandature CFDT marquées « les affaires » perd la place de syndicat n°1 au profit de la CFE-CGC – Résultats détaillés [Article-blog]

 

Voici les résultats définitifs sur la totalité du groupe ATOS qui je le rappelle pour l’instant n’est absolument pas scindé, mais en simple projet de scission. Il y a une grosse disparité sur TFCo et Eviden et vous aurez la totalité des résultats disponibles dans cet article vers 20h.

Les élections CSE signifient le Comité Social d’Entreprise dont l’ancêtre était le comité d’entreprise et qui donnent la représentativité à chaque syndicat pour signer les accords d’entreprise, ainsi que le nombre de délégués syndicaux, de chaque syndicat qui était de 27 à la CFDT et qui passe donc à 21.

 

 

Même si son prédécesseur d’Alia Iassamen à la tête de la CFDT ATos, Didier Deplancke avait aussi été impliqué pour harcèlement moral dans le rapport Code Ethique de juillet 2019, sa fin mandature n’avait pas trop été entachée, car le rapport concentrait plus ses accusations sur Alia Iassamen, alors coordinatrice adjointe. De plus, comme vous avez déjà du le lire, ce rapport Code Ethique ultra-confidentiel a été ré-exhumé par notre blog après qu’un membre de la Fédération CFDT ait été choqué qu’il eut été étouffé et nous l’ait transmis.

La défiance vis-à-vis de la CFDT, confirme donc le comportement tyrannique et harcelant d’Alia Iassamen, décrit dans ce rapport Code Ethique et une bande son d’un conseil de liaison, qui a déplu aux syndicalistes qui sont massivement allés voir ailleurs.

À l’échelle du groupe, la CFDT perd 661 points de base.

C’est donc un véritable camouflet pour Alia Iassamen puisque la mandature 2015-2019 de Didier Deplancke s’était terminée sur un résultat exceptionnellement robuste de 34.46% faisant de la CFDT le premier Syndicat d’ATOS et de très loin.

La CFDT ATOS était donc devenue incontournable, d’où la tentation par Yannick Tricaud d’acheter Alia Iassamen et la facilité de celle-ci à vendre son inféodation via cette augmentation de salaire speedy Gonzalès de 80 000€ en un an et demi + une soulte de 70 000€ versée soit au motif de discrimination syndical, soit au motif de préjudice dans l’affaire Code Ethique, soit les deux. Alia Iassamen avait parlé de cette transaction à ses ex-proches, mais n’était pas allé jusqu’à la faire lire. Donc, nous ne savons pas le contenu exact de cette transaction, mais elle devra la montrer au PNF.

Quand bien même cette augmentation aurait été légale, les Français n’aiment pas que ceux qui sont censés défendre les salariés se servent en premier. Ce sont les limites intellectuelles d’Alia Iassamen. Mégalomanie après son entrée en fonction au poste de coordinatrice, c’est-à-dire n°1. Tout comme Mr Paon qui après avoir été élu secrétaire général de la CGT il y a 15 ans n’avait rien trouvé mieux que de refaire entièrement son appartement de fonction à neuf aux frais de la princesse !

C’est aussi une défaite cinglante pour la fédération F3C qui a soutenu contre vents et marées Alia Iassamen et qui en % cumulés sur tout le groupe passe deuxième syndicat. Aujourd’hui la scission-cession n’est qu’un projet, la publication de l’AG au Balo n’a pas encore été réalisée, donc c’est la représentativité à l’échelle du groupe qui est l’unique référence valable.

Donc pendant quelques semaines encore jusqu’à la scission-cession, la CFE-GCG passe premier syndicat au niveau d’Atos groupe.

RÉSULTATS DÉTAILLÉS ATOS FRANCE

BRANCHES TFCo & BRANCHE EVIDEN : 

 

RÉSULTATS DÉTAILLÉS SALARIÉS ATOS FRANÇAIS

MAIS TRAVAILLANT À L’INTERNATIONAL : 

 

RÉSUMÉ À L’ÉCHELLE DU GROUPE (idem intro)

 

Et les précédentes élections de 2019 :

 

Il y a 4 grands gagnants :

1/ la lutte anti-corruption.

2/ la lutte contre le harcèlement moral au travail.

3/ la CFE-CGC qui passe premier syndicat sur la partie TFCo et sur le groupe ATOS.

4/ l’UNSA qui renait de ses cendres avec 6 sièges contre 0 sièges il y a 4 ans, mais qui malheureusement ne sera pas représenté dans EVIDEN SE, si scission il y a.

5/ La CGT historiquement syndicat faible à ATOS qui reprend du poil de la bête avec 20%, probablement l’effet scission dont la CGT, à l’instar de notre blog, a toujours été un opposant féroce. Comme quoi la défense de l’entreprise paie plus que la défense de la direction 😀

Les grands perdants, ce sont fameux « p’tits cons d’Echirolles », expression très gracieuse utilisée par Alia Iassamen pour décrire ses camarades syndiqués de FO, expression qui faisait suite à l’expression « maintenant, on peut plus taper sur les autres syndicats comme avant ». Mais malgré que Alia Iassamen leur ai tapé dessus, ils sauvent l’honneur avec le seul minimal de 10% pour être représentés dans TFCo et une place honorable dans Eviden si scission il y a.

A noter que je n’ai rien contre FO. Si j’utilise cette expression, c’est juste pour marquer le côté choquant et clivant d’Alia Iassamen sur la manière de désigner ses camarades.

Du coup, c’est elle qui s’est fait taper dessus, ou le coup de l’arroseur arrosé.

 

Une partie très importante de cet échec est liée à la corruption Tricaud-Iassamen (augmentation de salaire x 3) et l’opération punitive de fouilles des PC d’une trentaine de salariés qui a suivi et été cautionnée par la fédération, puisque la fédération F3C était co-assignâte de la requête du 19 juillet de cette année.

J’invite tous les salariés et non salariés, actionnaires ou non actionnaires, à participer aux frais de financement de l’avocat pénaliste chargé de déposer la plainte au PNF pour corruption entre Yannick Tricaud et Alia Iassamen.

J’invite tous les syndiqués de la CFT, de l’UNSA et de la CFE-CGC qui ont été les gagnants dans ces élections, par la déstabilisation de la CFDT à cause des affaires d’Alia Iassamen, à se mobiliser pour que ces délits soient condamnés par la justice. Participez à l’action STOP CORRUPTION pour lever 8000€ minimum pour les frais d’avocats. Il s’agit promesses de dons et la page de collecte avec paiement sera créée lorsque les 8000€ seront atteints.

Quelles conclusions de ce scrutin ?

Alia IASSAMEN si elle avait l’honneur et le sens du courage politique, devrait remettre sa démission à la fédération F3C et se mettre en retrait sur un poste de coordinatrice adjointe et de nommer un coordinateur plus consensuel et moins clivant pour redorer l’image de la CFDT.

=====

Restez automatiquement averti à chaque nouvel article du blog, au rythme maximal de 3 fois par semaine. Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER. Cliquez ici. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Nous utilisons un pluggin officiel WordPress agréé CNIL.

 

Be the first to comment on "RÉSULTATS DÉFINITIFS des élections du CSE groupe ATOS – Désaveu pour Alia IASSAMEN qui après 4 ans de mandature CFDT marquées « les affaires » perd la place de syndicat n°1 au profit de la CFE-CGC – Résultats détaillés [Article-blog]"

Leave a comment