Atos : Vivek Badrinath limogé du board pour avoir voté NON à la vente de TFCo (Brève-blog)

 

Bertrand Meunier ne supporte pas les décisions non unanimes de son board. Un membre avait essayé par le passé de faire entendre sa voix contre Bertrand Meunier, c’était Rodolphe Belmer.

Durant un CA tenu la première quinzaine de mai 2022 il a voté contre le plan de scission. Outrage !

On lui a donc fait comprendre que son parachute était à sa disposition.

Pour éviter toute déconvenue similaire, Bertrand Meunier n’a nommé aucun de ses 3 DG au board. Lorsque j’ai demandé cette explication (l’absence de DG au board, surtout qu’ils sont trois) on m’a dit « Meunier a été tellement furax que Belmer ait voté contre le plan de scission, qu’il n’a voulu prendre aucun risque que cela se reproduise ».

Jusqu’à octobre dernier, Bertrand Meunier était aussi président du comité des nominations. Autant dire que presque tous les membres du board devait leur présence à Bertrand Meunier. Donc impossible de voter contre et encore moins de le démettre.

Mais très récemment, un homme c’est opposé à Bertrand Meunier. Un homme a eu le courage de dire NON au chèque de 1Md€ de Atos à Kretinsky et non à l’AK. Cet homme, c’est un entrepreneur expérimenté, DG de Vantage Towers, une société qui implante des antennes relais 4G et 5G au Royaume-Uni.

La réaction a été immédiate, on lui a montré la porte et une simple phrase laconique dans une communiqué de 2 pages à propos de la cession de TFCo a été glissée de façon discrête pour informer les actionnaires de son limogeage.

J’ai dit à plusieurs reprises que c’était un CA mafieu, puisqu’on laisse son parrain Bertrand Meunier faire tout ce qu’il veut en échange de selon les responsabilités, 80 000€ à 110 000€ de jetons par an pour 2 matinées de travail par mois. C’est désormais un CA oligarque où Meunier tel un Xi Yinping fait désormais régner la terreur à qui ne se soumet pas.

Quand vous regardez le profil de Vinvek, il était plutôt dans les bons élèves. Actif, pas grabataire, entrepreneur, bonne connaissance digital avec une expertise dans les routeurs 4G et 5G.

J’avais pensé que Linn Payne avait démissionné pour anticiper une éventuelle révocation plutôt que de la subir, on peut désormais se poser la question sur son cas également, d’autant que Mustier le fameux « M » des M&M’s est un proche de Meunier, je rappelle qu’ils sont voisins en Corse en plus d’être tous les deux exilés fiscaux à Londres.

Quant à Monsieur le Premier Ministre, on comprend qu’il était réaliste sur la situation d’Atos et pouvoir dire plus tard « je n’étais plus en phase avec Monsieur Meunier, un CA doit avoir confiance en son président, ce n’était plus le cas, donc je suis parti ».

Merci à Vinvek d’avoir su dire « non ».

En à peine plus d’un an, après Pierre Barnabé (BDS CFO), Rodolphe Belmer (CEO), Stéphane Lhopiteau (CFO), Linn Payne (adminstrateur), Vinvek Bavrinath (administrateur), Nathalie Sénéchault (CFO), on se croirait revenu à l’été 1789… Pourtant il suffirait qu’une seule tête tombe pour arrêter tout ça…

Si seulement on avait pas des eunuques au CA…

======

EXTRAIT DU COMMUNIQUE ATOS :

….Evolution de la gouvernance du Groupe

En lien avec la préparation de cette nouvelle étape, le Groupe annonce également des évolutions de sa gouvernance.

La composition du conseil d’administration évolue avec le départ de M. Vivek Badrinath après quatre ans de mandat. Il est remplacé par M. Carlo d’Asaro Biondo qui a été coopté comme nouvel administrateur indépendant pour la durée restante du mandat de M. Badrinath, c’est-à-dire jusqu’à l’assemblée générale annuelle qui se tiendra en 2024….

===

Restez automatiquement averti à chaque nouvel article du blog, au rythme maximal de 3 fois par semaine. Inscrivez vous à notre NEWSLETTER, y compris pour les membres du forum qui part défaut ne reçoivent pas la Newletter.

L’espace inscription est sur page d’accueil en haut de la colonne de droite, juste sous le price-ticker de l’action (sur la version PC du blog).  Vous pourrez vous désincrire à tout moment.

 

Be the first to comment on "Atos : Vivek Badrinath limogé du board pour avoir voté NON à la vente de TFCo (Brève-blog)"

Leave a comment