Bernard Bourigeaud, le fondateur de ATOS et PDG durant 15 ans de 1992 à 2007 a des couilles ! Il achète 600 000€ d’actions Wordline dont il est le président durant la tempête [Brève-blog]

 

Alors que le board Atos possède 0.015% du capital de Atos, et qu’aucun achat d’Insider a été signalé depuis les 50 000€ de notre administratrice Astrid Stange à la mi-mars, d’ailleurs achat pas très heureux quasi au plus haut et 12 jours avant le retrait d’Airbus; ce qui démontre au passage si besoin était que les administrateurs ne reçoivent aucune information du président, voire sont les derniers informés et que le seul rôle se borne à parapher les PV de Meunier et maintenant Mustier; Bernard Bourigeaud PDG de Axime depuis 1992 et qui a initié la fusion avec Sligos pour donner naissance à ATOS et en devenir le 1er PDG jusqu’à 2007, et désormais président de Worldline, a estimé qu’il faisait une très bonne affaire à investir ses propres deniers au milieu de la tempête et pas un peu, puisque 10 fois plus que Astrid Stange.

Bernard Bourigeaud a laché la sauce et a acheté pour un demi-million d’euros d’actions Worldline au creux de la chute, à 11€, estimant que la baisse était injustifiée. C’est suffisamment rare de voir des présidents qui joignent la parole à l’action « le marché sous-estime l’action… blabla », mais tout en disant ça ne mettent pas pour autant leur argent dans la société, que nous avons trouvé qu’il fallait saluer cette initiative. D’ailleurs Bernard Bourigeaud devrait prochainement sortir un livre sur le courage dans les affaires.

Félicitations donc à Bernard Bourigeaud pour son sens de l’honneur et du courage. Et quel dommage que ces connards de PAI Partners menés par Meunier l’aient remercié en 2007. Il serait l’homme de la situation aujourd’hui.

Et même si l’action Wordline a considérablement baissé, elle vaut 1 fois son Chiffre d’affaires. Tout le monde signerait les yeux fermés pour que Atos fasse cette performance.

===

Le dirigeant du spécialiste des paiements électroniques, Bernard Bourigeaud, a acquis 50.000 actions sur le marché après l’effondrement du cours. Les analystes sont peu enthousiastes.

Le président du conseil d’administration de Worldline, Bernard Bourigeaud, a acquis 50.000 actions le 27 octobre à 11,51 euros l’unité, selon la déclaration faite à l’Autorité des marchés financier. Le directeur général délégué, Marc-Henri Desportes, a lui acheté 3.850 actions le 10 novembre à 12,73 euros pièce.

Au 31 décembre 2022, le président possédait 59.755 actions et le directeur général, Gilles Grapinet, détenait 172.998 titres.

À cette date, Six Group détenait 10,6% du capital et 18,4% des droits de vote, devant Bpifrance Participations à 4,4% des actions et 7,6% des droits de vote. Les salariés sont à 0,8%. Blackrock est descendu sous le seuil de 5% le 3 novembre dernier, à 4,9%.

Forte baisse des objectifs de cours

Le titre obtient un rating d’attractivité boursière de 5,1 sur 10 délivré par Equity GPS, dont 9,7 sur 10 pour ses ratios de valorisation et 0,4 sur 10 pour ses perspectives de profit. Le consensus calculé par FactSet a un objectif de cours moyen à 18,89 euros (55,18 euros fin décembre 2022). Sur les vingt-deux analystes référencés, douze sont positifs, huit sont à «conserver» et trois sont à «vendre».

Le plus optimiste est Chandramouli Sriraman, chez Stifel, qui vise 42 euros. Le plus réservé est Hannes Leitner chez Jefferies, qui valorise l’action à 10,5 euros.

Les comptes annuels seront présentés le 28 février prochain. La société ne distribue pas de dividende. Après une forte révision en baisse des objectifs 2023, l’action a chuté de 59,24% le 25 octobre dernier, soit la plus forte baisse historique en une séance d’une société du CAC 40. Elle a reculé de 69% en un an, et de 82% en trois ans.

Graph Worldline

Source du graphique: Prorealtime.

 

Ma Recomap sur cette valeur est un retour rapide d’ici 3 à 4 mois à 17€ d’abord, puis à 20€ d’ici 6 à 8 mois.

Je rappelle que je ne suis pas analyste professionnel et que mes recommandations sont purement à vocation ludique.

 

 

Be the first to comment on "Bernard Bourigeaud, le fondateur de ATOS et PDG durant 15 ans de 1992 à 2007 a des couilles ! Il achète 600 000€ d’actions Wordline dont il est le président durant la tempête [Brève-blog]"

Leave a comment