Oliva s’en va à Noël et sera remplacé par Carlo D’Asaro Biondo à la tête d’Eviden [Brève-blog]

 

Stop ou encore?

Démission en fracas début octobre avec l’arrivée de Yves Bernaert, puis on fait comme si de rien n’était, toujours là, toujours au Comex…

Est- ce que d’avoir démarré son speach aux employés de BDS il y a 2 jours en disant « you will know the truth, not the fake news of the famous blog Atos.Bourse » a eu raison de son départ ? Quelle idiotie de me donner tant d’importance.

Les fakes news il n’y a qu’Atos pour les colporter, pas d’AKA, deal TFCo uniquement si création de valeur, le 3 juillet la fin de toutes les cessions, TFCo vendue 2Md€, etc… Désinformation massive relevant du pénal…   Lou Ravi ciao ! Atos vivra sans toi… et probablement mieux, car avec tes 5% de MOP, on allait dans le mur.

Cette fois, c’est fait, à partir du 1er janvier, comprendre que Philippe Oliva fera son pot à la fin de la semaine. C’est Carlo D’Asaro Biondo qui prendra les rênes de Eviden, et aussi de BDS mais tout en laissant une grande autonomie aux deux CEOs actuels de chaque branche :

Dans la pratique, notre exclu d’il y a 4 jours était juste, puisqu’il n’y a pas de nouveau CEO pour remplacer Poirault, ils sont chacun désormais CEO de leur propre entité et rapportent au DG d’Eviden, Carlo, donc ils sont bel et bien nommés CEO de Cyber et Big Data. On joue sur les mots.

Pas d’Airbus dans ce communiqué.

À gauche, de la photo d’illustration, Christophe MORET new CEO de la Cyber, le S de BDS et aura la lourde tâche d’augmenter la MOP où depuis 1 an seul le CA croissait,

A droite, Emmanuel LE ROUX, new CEO de Big Data, le B & D de BDS.  Il aura la très lourde tâche de ramener Big Data de pertes à profit.

Je rappelle que BDS veut dire Big Data & Security.

Communiqué interne :

Donc Philippe Oliva sera arrivé en avril 2022 et parti en décembre 2023. Pour l’instant la plus solide c’est Diane Galbe, arrivée le 14 mars 2022 et toujours là. Je ne compte par Nourdine, 22 ans de boite, il fait partie des murs et indéboulonnable 🙂

Entre Rodolphe Belmer 6 mois et 15 jours, Philippe Lhopiteau DAF 2 mois, le prédécesseur de Philippe lhopiteau 1 an et demi, Nathalie Sénéchault DAF 1 an et 1 semaine, Philippe Oliva, 1 an et 6 mois…

Et là je ne parle que de la France… ni des administrateurs. Trois démissions en un an, Lynn Paine, Vivek Badrinath et Caroline Ruellan… et Monsieur le Premier Ministre très peu enclin à rempiler.

 

La question que l’on peut se poser, tant qu’à faire le ménage, c’est qui sera le prochain ? 4.5% de MOP c’est pas terrible quand pour Europe Sud… ? Vous savez, le beau blond qui confond CA et bénéfice et qui  augmente le salaire de sa syndicaliste n°1 par 3 en un an.

 

 

Be the first to comment on "Oliva s’en va à Noël et sera remplacé par Carlo D’Asaro Biondo à la tête d’Eviden [Brève-blog]"

Leave a comment