Qu’est-ce que ça veut dire que « BDS serait cédée pour une valeur d’entreprise » de 1.5Md€ ? Pour rappel TFCo devait être cédée pour une valeur d’entreprise de 2Md€ [Brève-blog]

 

Un petit détail du communiqué ATOS n’a pas échappé aux yeux de lynx, de notre expert et membre du forum, Lamaban, qui le tout premier avait démasqué la supercherie du prix de vente négatif de TFCo.

BDS serait cédée non pas pour la somme de 1.5Md€, mais pour « une valeur d’entreprise » de 1.5Md€ (à 1.8Md€ pour les rêveurs).

Or je vous rappelle, que le 1er Aout, TFCo était cédé pour une valeur d’entreprise de de 2Md€, ce qui In Fine faisait une valeur négative de -850M€.

Sans aller jusqu’à une valeur négative, le blog déclare ne pas croire une seule seconde ces affirmations de prix de cessions, habilement habillés à la sémantique Atos et pense avec une extrême conviction qu’il n’y aura pas de rentrée de cash de 1.5Md€ à 1.8Md€, mais une valeur de cession proche des montants annoncée par Médiapart de 1.2Md€  à 1.4Md€ avec une reprise de passif d’environ 300 à 400M€, d’où la valeur d’entreprise annoncée plus élevée que prévu et d’où l’utilisation sémantique « sur une valeur d’entreprise » au lieu de « sur un prix de cession ».

Voir même plutôt le chiffre affiché sur la carlingue de l’aéronef en illustration !

Je rappelle que le blog a été durant 3 mois, jusqu’au 16 octobre, le seul média du monde à dire que je ne croyais pas à un prix de cession de TFCo à 100M€ car l’utilisation sémantique de l’expression « flux positif de trésorerie de 100M€ » n’avait aucune raison d’être utilisée à la place de « prix de cession de 100M€ ». Or vous le savez désormais que le 16 octobre dans ses slides Atos a finalement avoué que TFCo était cédée à 1€ symbolique.

On peut tout à fait imaginer aussi que du BFR soit laissé dans BDS pareil dans un ordre de grandeur de 200 à 300M€ et ramène la rentrée nette de cash au prix marque sur la carlingue en illustration.

LE FAMEUX BFR !

 

Dont tout le monde a entendu parler sans vraiment le comprendre 😀

 

Merci encore à Lamaban pour sa vigilance…

 

====

Restez automatiquement averti à chaque nouvel article du blog, au rythme maximal de 3 fois par semaine. Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER. Cliquez ici. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Nous utilisons un pluggin officiel WordPress agréé CNIL.

 

 

4 Comments on "Qu’est-ce que ça veut dire que « BDS serait cédée pour une valeur d’entreprise » de 1.5Md€ ? Pour rappel TFCo devait être cédée pour une valeur d’entreprise de 2Md€ [Brève-blog]"

  1. Vous avez encore du boulot les soit-disant experts, à commencer par faire la distinction entre une cession d’actif et une cession de filiale.

    • Je ne comprends pas si votre remarque est positive ou critique ou sarcastique, mais ce qui intéresse l’actionnariat majoritairement composé de petits porteurs, c’est combien va rentrer dans les caisses de ATOS SE et le reste, désolé d’être un peu cru, on s’en fou, c’est de la sémantique comptable.

  2. Pour clarifier le débat sur l’évaluation des transactionq que ce soit pour Tech foundations ou BDS, il faut comprendre que la transaction comprend l’addition de 4 termes:

    1 la valeur d’entreprise
    2 le besoin en fonds de roulement normalisé en (-)
    3 les dettes reprises en (-)
    4 la trésorerie laissée dans les comptes à la date de la transaction (+)

    les points 2 3 et 4 pour les transactions envisagées sont évidement les points critiques pour aboutir à un accord
    bonne année 2024 pour Atos

Leave a comment