Hot Topics

Changements de recommandations d’analystes (V.5) : BoA, Bryan Garnier, Exane, Deutsche Bank, HSBC, Invest Securities, Kepler, Morgan Stanley, Oddo, SG (Version 5 du 23/03/23)

Changements de recommandations d'analystes

Voici les derniers changements de recommandations d’analystes post-résultats sur l’action ATOS. Je les présente par ordre alphabétique. déjà amendé à 4 reprises au fur et à mesure que tombent les publications.

Publié par Map le 03/03/2023 à 15h30; Mis à jour le 6/03/2023; Mis à jour le 13/03/2023. Mis à jour le 21/03/2023. Mis à jour le 23/03/2023.

En fin d’article figure un tableau synthétique des recommandations 13 analystes qui suivent la valeur y compris de ceux dont les sites boursiers n’ont pas fait relais de leur recommandation.

 

BANK OF AMERICA

Bank of America  modifie sa recommandation sur l’ESN française, passant d’une opinion NEUTRE à 10€ à une recommandation à ACHAT avec un objectif de cours relevé à 21€.

Tout en envisageant la possibilité d’un doublement de l’action si l’entreprise parvenait à vendre une participation de 30 % dans sa division Digital & Cybersécurité, Evidian soit un objectif relevé par anticipation à 28€ si signature du deal Airbus.

  • Alors qu’Atos est encore au tout début d’un programme pluriannuel de restructuration avec des fondamentaux faibles en valeur absolue, l’entreprise montre enfin les premiers signes d’un redressement, comme en témoignent ses résultats au 4ème trimestre et ses perspectives pour 2023 meilleures que prévu, selon l’équipe d’analystes dirigés par Frédéric Boulan.
  • La croissance organique des revenus est devenue positive au 4ème trimestre après 12 trimestres consécutifs de baisse, bien que dans un contexte d’une base comparable très favorable.
  • Objectif de cours fixé à 21 €, soit 45% au-dessus du cours actuel du vendredi 3 mars.
  • La  vente potentielle d’une participation de 29,9 % dans Evidian, selon Frédéric Boulan, ajouterait une valorisation de 7 € supplémentaires par action Atos, mais l’opération en cours de négociations pourrait se heurter, selon l’analyste, au blocage de l’actionnaire TCI, fonds activiste farouchement opposé à la transaction. Frédéric Boulan semble donc prendre très au sérieux les menaces de Christopher Hohn.
  • Frédéric Boulan souligne qu’un accord avec Airbus serait perçu positivement car il sécuriserait un actionnaire de référence pour Evidian avant son spin-off, ainsi que des avantages potentiels liés à l’approfondissement du possible partenariat stratégique avec Airbus tant pour Evidian que TFco.

 

EXANE-BNP

Exane BNP Paribas a modifié son objectif de cours. C’est presque ridicule d’avoir fait une changement de recommandation dans la mesure où l’objectif a été modifié seulement de 1€.

Exane BNP modifie ajuste donc son objectif de 9 à 10 euros tout en restant à ‘sous-performer‘.

A noter que Exane-BNP a aussi une activité de trading et a fait partie pendant plusieurs mois des HF Vadeurs et sa dernière position connue est short à 0.28% du capital d’Atos. N’ayant jamais repassé au dessus des 0.50, il n’est pas possible de savoir s’ils sont toujours short sur Atos. Compte tenu de ce risque je recommande de considérer la recommandation d’Exane-BNP comme caduque. Non pas que ça m’arrange pas, mais qu’il y a évidemment un conflit d’intérêt. Je suis surpris que Atos les acceptent comme « analystes agréés ».

SEQUENCE HUMOUR:

ATOS : EXANE BNP VOIT DU POTENTIEL

lundi 19 octobre 2009 à 15h15
(BFM Bourse) – Exane BNP Paribas a réitéré lundi sa recommandation « Surperformance » et son objectif de cours de 40 euros sur Atos Origin suite à la récente publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre de la SSII.Le broker, qui a obtenu quelques indications encourageantes sur les réductions de coûts mises en oeuvre par Atos Origin, voit un risque limité de déception sur la marge 2009. Il souligne par ailleurs la décote de valorisation par rapport au secteur.

 

BRYAN GARNIER

Bryan Garnier réitère son conseil ‘vendre‘ malgré un flux de trésorerie disponible supérieur aux attentes en 2022, tandis que son objectif de cours est relevé de 9,1 à 13 euros afin de prendre en compte des estimations de BPA et des hypothèses de BFR rehaussées. L’analyste prévoit que certains des décaissements liés à la restructuration qui n’ont pas eu lieu en 2022 se produiront en 2023. De plus, il considère que les multiples de valorisation actuels anticipent trop tôt un retour à une marge opérationnelle à deux chiffres pour l’ensemble du groupe.

Même avec le plan actuel, il faudra en effet des années de restructuration lourde pour que la firme renoue avec les niveaux des meilleurs élèves en matière de croissance des revenus et de marge d’exploitation. Pour résumer, pourquoi payer les actions Atos sur un multiple VE/Ebit estimé de 7,3x pour 2023 avec un hypothétique retour à une marge opérationnelle à deux chiffres en 2026 ou 2027, alors que Sopra Steria se négocie sur un ratio VE/EBIT estimé à 8,3x pour 2023 avec un possible retour à 10% de marge en 2024 ?

En outre, le courtier estime que la majeure partie de la hausse du cours de l’action au cours des derniers mois est due à des craintes minimisées sur la dette d’Atos et à la spéculation d’acquéreurs ou d’investisseurs potentiels dans Evidian et Tech Foundations. Il soutient toujours que l’offre d’Airbus visant à acquérir une participation de 29,9% dans Evidian ne peut être garantie tant que TCI tentera de convaincre Airbus d’abandonner l’opération.

 

DEUTSCHE BANK

L’analyste Gianmarco Conti maintient sa précédente recommadation à 15 euros et  à « conserver »

L’analyse complète étant extrèmement détaillée elle fera l’objet d’un article à part.

 

HSBC

Antonin Baudry de HSBC est guère plus généreux que ces collègues de EXANE et MORGAN STANLEY, puisqu’il entre dans le trio de tête des 3 plus radins avec un objectif de cours relevé seulement de 1.50€.

HSBC a « réhaussé » son objectif de cours de 1.50€ pour passer de 11€ initialement à désormais 12.50 euros.

L’analyse complète étant extrèmement détaillée elle fait l’objet d’un article complet. Cliquez-ici

INVEST SECURITIES

L’analyste Matthieu Lavillunière réitère son opinion « neutre » sur Atos, au vu d’un risk/reward qu’il juge insuffisant malgré un objectif de cours ajusté à 19 euros (contre 20 euros précédemment) qui fait ressortir un potentiel de progression de +38%.

‘Entre l’amélioration des performances opérationnelles et du FCF au second semestre 2022, l’exécution du plan de cession et la possible entrée au capital d’Airbus dans Evidian, le momentum s’améliore clairement sur Atos‘, reconnait l’analyste.Le bureau d’études s’attend toutefois à une nouvelle année de transition en 2023 et voit toujours dans Atos ‘un dossier hautement spéculatif, particulièrement sensible à différents aléas’, quand bien même il considère le titre sous-valorisé sur les niveaux actuels.

KEPLER CHEUVREUX

Kelpler cheuvreux avait réhaussé son objectif à 16€ il y a peu. Après les résultats ils ont recontré le mamangement et publié un communiqué. Comme je l’avais dit dans l’article Kepler, il était prévisible qu’un nouvel ajustement à la hausse advienne après les résultats. Le changement de recommandation est minime +1€ de 16€ à 17 euros mais le communiqué est plus intéressant.

« Nous avons organisé une journée de rencontres avec le management de Atos et des investisseurs à Paris, à la suite de la solide publication du groupe (1/03).

Même s’il reste encore beaucoup d’éléments exceptionnels dans les comptes (positifs, comme négatifs), le groupe est en bien meilleure posture que par le passé et le management prend selon nous les bonnes décisions opérationnelles. Plusieurs thèmes ont été abordés, mais 3 sujets ont retenu notre attention :

1) la reprise de la dynamique chez Evidian en fin d’année, notamment pour les activités de cybersécurité (+11%)

2) la division Tech Foundations (TF) a été considérablement « nettoyée », avec des mesures fortes sur les contrats non performants (voire non rentables) et les effectifs (reprise des recrutements) et

3) les discussions autour des fusions-acquisitions continuent, à la fois pour Evidian et TF. Sur ce dernier point, nous pensons que seule l’offre de Airbus devrait être acceptée à ce stade (prise de participation dans Evidian).

Un article de presse (Le Monde) a fait aussi état de discussions, cette fois pour TF, avec un paiement possible de Atos à Daniel Kretinsky (plusieurs centaines de millions) pour lui céder toute la division et faire les restructurations nécessaires. Comme TF semble être sur le chemin de la reprise, nous ne serions pas favorables à un tel accord.

Au sein de nos estimations, après l’annonce des objectifs 2023 (supérieurs aux attentes), nous avons relevé notre cible de Mop courante à 4% pour 2023E et 4.9% en 2024E.

Le mois de mars sera certainement déterminant pour Atos, avec le verdict aux Etats-Unis sur le litige juridique de Syntel et le résultat des négociations avec Airbus. »

 

MORGAN STANLEY

L’analyste Adam Wood de Morgan Stanley a « augmenté » son objectif de cours sur Atos de 9.30€ à 10 euros tout en maintenant son avis à à ‘sous-performer‘.  On peut prendre cet avis comme sarcatisque et une motion de censure vis à vis du management. De mémoire de boursier, je n’ai jamais vu une augmentation de cours de 0.70cts pour ce niveau de cours.

 

ODDO BHF

Oddo BHF ajuste à la hausse son objectif de cours de 8,3€ à 11,2 euros mais maintient un avis à ‘sous-performer‘.

A noter qu’Oddo est très septique sur la comptabilité et le bilan d’Atos et avait écrit un article au vitriol à ce sujet.

Le bureau d’analyses met en avant la difficulté d’analyser les tendances sous-jacentes d’activité en raison d’effets de bases très différents entre T3 et T4, et en l’absence des détails de croissance organique trimestrielles de TFCo et Evidian.

NDLR (Map): en effet le T4 2021 était catastrophique. Donc la base de comparaison était très favorable.

D’ailleurs, ‘Evidian affiche une Marge Op. de seulement 5.2% en baisse de 160 pb alors que nous attendions une stabilité. Le chemin vers les 10% de marge à moyen terme semble désormais bien long…’, note Oddo.  NDLR (Map): en effet si on enlève Syntel et ses 19.5% de MOP, le reste d’Evidian est à 2.8% de MOP. Minable pour une pépite.

Oddo rapporte qu’Atos a communiqué un objectif de croissance org. de -1% à +1% (avec une croissance org. >+2% pour Evidian et une légère décroissance pour TFCo) et un objectif de Marge Op. (4% à 5%). Atos regrette toutefois l’absence de visibilité quant au FCF, Atos n’ayant pas donné de guidance à ce sujet.

‘Le titre a fortement rebondi récemment, porté par le marché (le secteur IT Services a re-raté dans l’ensemble) et par les discussions avec Airbus. Les attentes concernant Airbus nous semblent élevées et la valorisation du titre nous semble chère par rapport au risque lié au programme de transformation’, conclut Oddo.

 

SG

L’analyste Derric Marcon relève sa prévision de 12.50 à 15.50€

L’analyse complète étant extrèmement détaillée elle fait l’objet d’un article complet.Cliquez-ici

 

SYNTHESE

 

NOTE

Pour éviter toute redondance, si de nouvelles analyses se présentent dans les jours qui viennent, elle seront rajouté au présent article, qui portera alors la mention « Version 6 ».

 

Pour rappel, voici la liste officielle (Atos.net) des analystes agréés par Atos pour suivre la valeur.

Veuillez noter que cette liste peut ne pas être exhaustive et qu’elle peut changer.

A priori UBS a arrêté de suivre Atos. Nous l’enlevons donc. Sous réserve de double-check, JP Morgan arrêterait aussi de suivre la valeur, quand à GS, un doute est permis.

Société Analyste
Alphavalue Hélène Coumes
Bank Of America Merrill Lynch Frédéric Boulan
Bryan Garnier Gregory Ramirez
Citigroup Amit Harchandani
CM-CIC Alexandre Plaud
Deutsche Bank Gianmarco Conti
Exane BNP Paribas Alexandre Faure
Goldman Sachs Mohammed Moawalla
HSBC Antonin Baudry
Invest Securities Matthieu Lavillunière
J.P. Morgan Stacy Pollard
Kepler Cheuvreux Laurent Daure
Morgan Stanley Adam Wood/Laura Metayer
Oddo Securities Nicolas David
Redburn Partners Neil Steer
Société Générale Derric Marcon
Stifel Chandra Sriraman