Yves Bernaert, un des DG de Atos a fait un point aujourd’hui devant les 104 000 employés. Au menu scission, dettes, Onepoint [ Brève-blog]

 

Même si nous avons gardé notre photo d’illustration avec le petit col blanc d’Yves Bernaert en mode pasteur, il s’agit d’un article, on ne peut plus sérieux, car c’était un point d’étape auprès des 104 000 salariés du groupe.  Je rappelle que 110 000 employés c’est fini, il n’y a plus Atos italia, plus Unify, plus EcoAct et 10% en moins de Syntel.

Et malheureusement, sans vouloir être cynique, les 100 000 employés avec les cessions en cours, ce ne sera bientôt plus qu’un souvenir.

Voici le résumé de l’employé Atos qui a eu la gentillesse de me un résumé de cette conférence.

Si d’autres employés qui n’ont pas eu l’image figée veulent le compléter c’est avec plaisir : admin@atos.blog

 

La qualité de la visio était malheureusement toute pourrie (avec des moments où c’était même complètement figé).
Première partie : la communicante était une Néerlandaise ou une Allemande.
Bernaert a commencé à parler puis a fait venir Carlo. (là, ça a bloqué)
Deuxième partie : intervention de clients (oui, tu as bien compris) : Coca Cola Grèce et Stellantis.
Troisième partie : questions d’employés (une Américaine, une Belge, un Autrichien)… là aussi ça a bloqué
Continuation du discours de Bernaert : la séparation, c’est fait, on y reviens plus.
Aujourd’hui on travaille sur le refinancement avec les banques, et sur le partenariat entre Atos, Eviden et OnePoint (qui récupère le Cloud si j’ai bien compris).

Map : Tu penses qu’ils ont figé l’image pour censurer des passages ? et pour le cloud c’est à dire ?

Franchement, la qualité, je pense que c’est parce que le réseau informatique est sous-dimensionné: nous sommes en pleine migration de Sharepoint et en plus, les employés se sont sans doute connectés en masse, car ils attendaient des nouvelles… sans doute plus rassurantes. Là c’est le vide infini.
Vivement le replay qui utilise une autre techno.
Pour le cloud, Bernaert a parlé d’un accord avec OnePoint pour le Cloud sans trop s’étendre. Je ne sais pas quel est le périmètre exact.

 

Décidément Michel Paulin (PDG de OVH) sera vraiment le cocu de l’affaire 😀

===

Restez automatiquement averti à chaque nouvel article du blog, au rythme maximal de 3 fois par semaine. Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER. Cliquez ici. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Nous utilisons un pluggin officiel WordPress agréé CNIL.

 

 

3 Comments on "Yves Bernaert, un des DG de Atos a fait un point aujourd’hui devant les 104 000 employés. Au menu scission, dettes, Onepoint [ Brève-blog]"

  1. Bonjour,
    Je suis un employé d’Atos. Franchement parler majoritairement des problèmes de connexion de cette personne ne sert à rien. C’était peut être un problème localisé. Pour ma part 0 coupure pendant le direct…
    Carlo qui fait une tête de plus et le double en volume de ventre que notre curée a plus parlé de ses problèmes de gorge que d’autre chose. Mail il est très content de travailler avec Yves.
    Faire venir des clients est pour ma part très intéressant pour voir ce qu’on peut faire comme projet à l’international sinon nous ne regardons que par notre petite lucarne…

  2. Rien n’a été dit que l’accord airbus atos. On est sur une rumeur non démenti ?

    • Il ne peuvent pas démentir car nous avons aussi des infos qu’il y a des discussions avancées. Mais il ne peuvent pas confirmer non plus, car rien n’est conclus et surtout le prix. Airbus ayant un audit Due Diligence en main, ils avent la vrai valeur.

Leave a comment